Nomades

Cité ambulante des gens qui font
Tagada tsouin...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Terre Promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prelude

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Roulotte n°7

MessageSujet: [RP] Terre Promise    Jeu 30 Mai 2013 - 23:04

Citation :
Mai.

Le Printemps bien entamé, arbres en fleurs, verdure, couleurs.

La route. Toujours la route. La roulotte et les cahots de la piste. Penser, puis se vider le crâne de toute futilité.

Le Périgord-Angoumois était là. Il le sentait. Son sang frappant, cognant comme une armée en marche dans ses veines. L'excitation, le calme. Tant d'émotions d'un coup. Il était chez lui. Et cela faisait trop longtemps qu'il l'avait quitté son foyer.

Le borgne aux rênes de sa roulotte, l'air calme en devanture. Excité comme une puce en dedans. Peut-être de la sagesse. Peut-être de la maturité aussi. Sa quête touchait à sa fin. L'accomplissement de ces dernières années. Et garder l'empire sur soi-même est un vrai sacerdoce, dans sa condition.

Prélude, de son surnom, se trouvait dans le cortège Nomades qui faisait route vers le Sud. Sa nouvelle famille.
Rencontrés à Fécamp, les Pizeto, Népola et les Sabeliko l'avait accueilli à bras ouvert, alors que Prélude sombrait dans la solitude de ce trou normand.

Depuis, les villes et pistes s'étaient succédées pour enfin atteindre la Terre Promise.

L'odeur, l’atmosphère et même le paysage vallonnée de sa région natale l'attendait, l'appelait, du plus profond de la terre, de ses entrailles.

Plusieurs heures après avoir passé la frontière, le convoi fît halte.

D'un geste félin, le Borgne sauta agilement à terre.
Six pieds et deux pouces de haut. 85 kilos de muscles rodés. la trentaine bien dépassée, les longs cheveux qui d'aventure, furent noir de jais, aujourd'hui légèrement poivrés, noués en catogan. La peau halée par son enfance au soleil. L’œil d'un bleu océanique. Le visage à moitié masqué, cachant une partie ravagée de sa face.

Jean-Christophe Desfontaines. Son véritable nom reprenait tout son sens icelieu.

Un sourire s'esquissa sur son faciès légèrement barbu. Cinq ans. Cinq putains d'années qu'il n'avait plus foulé la terre de ses ancêtre, son domaine, son pays, sa patrie.

Celui qui était le Lion du Périgord avait changé. Mûrissant, mentalement et physiquement.
Si une chose en revanche, n'avait pas changé, c'était bien sa Hache de Guerre, maintenant remisée au fond de sa roulotte. Prête néanmoins à l'usage.
Dorée, ornementée de formes circulaires complexe, à la poignée ceintes de pique aiguisés, décrivant un soleil doré. Forgée de ses propres mains, à l'époque de sa forge castillonaise. Aujourd'hui, il lui préférait sa dague, plus discrète et plus rapide à l’exécution.

Trève de pensées, seul l'instant présent compte.

Son regard profond se perdit dans le paysage. Puis il ferma l’œil, respira un grand coup, puis rouvrît l’œil dans un sourire apaisé.

Il était chez lui.

Ce n'est absolument pas un RP fermé. Disons, que Prélude ne va récupérer sa fille comme ça. J'aimerais bien établir un contexte d'arrivée, familial. Donc si vous vous sentez d'intervenir, libre à vous.

Moi même, je n'ai pas d'idée particulière de fil conducteur. Donc chaque intervention aura son importance.
Revenir en haut Aller en bas
Lorca Pizeto

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 31/05/2012

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Sam 1 Juin 2013 - 9:45

En voici de la terre Cool

Citation :
La chariote s'était encore embourbée ...

Jurant toutes les boues des Royaumes Lorca sauta à terre.
Pieds nus et braies troussées sur les genoux pour ne point pourrir davantage ses bottes.

Rompu à la manœuvre, d'un mouvement fluide du poignet il dégagea les rennes tout en se positionnant sur le travers.

Tous les cloaques des Royaumes se ressemblent.
Et celui-ci malgré son odeur de truffes ne faisait pas exception.


La merdre périgourdine vaut bien celle d'Helvétie et des Flandres !!

Tudieu !
Celui qui nous délivrera de la gamète gagnera droit de cuissage pendant un mois ...
Heu non ... Une minute suffira à un gadjo pour se vider
Sur toutes femelles Nomades en chaleur.



Et de tirer sur les longes en invectivant les magnifiques mulets qui constituaient son attelage.
EUSAIAS !
Grand fainéant !
Tu va finir tes carottes dans le cul si tu ne me tires de là.

HUE GNIA !!
En avant le jeune.
Pousses donc du jarret.
Donnes m'en pour le picotin que tu me coutes.


Arcboutés sur le timon sans autre besoin que la voix de leur maître.
Les braves bêtes finirent par arracher le chariot (et sa cargaison) du piège visqueux.

Tout doux ... Là !!
Il en va de nos écus (et de notre nez) que rien ne déborde de notre précieux trésor.


Lorca ne frappait jamais ses animaux de trait.
Ni ne jouait des éperons sur les flancs de son cheval.

Mais glissait sans l'ombre d'une hésitation les quelques livres d'une bonne épée entre les côtes de tout inopportun.
Revenir en haut Aller en bas
Prelude

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Roulotte n°7

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Dim 2 Juin 2013 - 23:20

Citation :
Encore entrain de s'extasier sur le bord de la route, le borgne vivait le moment présent comme un cadeau des dieux. Le calme, la plénitude.
Enfin ça c'était avant. Avant quoi ? Disons simplement, que les familles Nomades ont un tempérament râleur. Et que peu importe les routes, peu importe les intempéries; Le Nomade peste contre son élément, la voie boueuse.

Ainsi donc, Lorca, l'un de ses cousins Népola, derrière lui, râlait. Non; Beuglait comme un poissonnier au marché.
L'un de ses essieux s'étaient embourbé.
Prélude l'observa se dégager. L'expérience. Il encourageait ses tracteurs. Sans même fendre l'air d'un claquement de rênes. Bien que son beuglement puisse être apparenté à l'effet d'un fouet de tortionnaire. Il réussit à se dégager.

En silence, le Desfontaines approuva d'un rictus et d'un hochement de tête ( façon De Niro ) le résultat.

-" Et bien Cousin ... on a un peu de mal ?! "

-" Ta cargaison est trop lourde, c'pour ça qu'tu t'embourbes à chaque fois ! " lui lança t-il, amusé, de manière rhétorique.

Reine de son silence, Roy de son désir, sa patrie l'appelait. Beaucoup de choses font que la vie est une succession de virage où l'on laisse des morceaux de roues, de la sciure de bois, dû au frottement de chaque éléments de sa carriole.
Prélude, lui, avait laissé dans un virage de sa propre vie, quelque chose de plus important que tout. Et peu importe les événements rythmant l'aventure de sa destinée, cette chose, lui tenait tant a cœur qu'à chaque fois qu'il fermait les yeux, il en revoyait ses boucles d'or, son sourire familier et ses yeux d'un bleu si profond que le lien était indéniable.

Le borgne perdit son regard une nouvelle fois dans le paysage puis soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Sachatouille

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 28/05/2013
Localisation : là où je vais....

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Lun 3 Juin 2013 - 2:37

Un peu anesthésiée, la gamine se demande pourquoi ça bouge plus.
Un passage difficile hors de la roulotte lui explique le pourquoi du comment et la teigne s'invite à la mauvaise humeur, posant des questions enervantes, pour chatouiller!!

tu fais quoi?
Pour faire quoi?
T'as pas faim?
dis..ça sert à quoi ça?

S'arrête et grimpe avant de se faire pourfendre, tirant la langue, et gardant l'oeil vif, Nepola avant tout!

Revenir en haut Aller en bas
Prelude

avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 07/04/2013
Localisation : Roulotte n°7

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Lun 3 Juin 2013 - 8:51

Bon après tout, je récolte ce que je sème.

Le lien du véritable RP Smile

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
errance.

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Mar 4 Juin 2013 - 10:09

Citation :

[Avant j’étais spadasse, mais ça c’était avant]

Voilà que ça cahin, voilà que ça cahan, et que remplacé par une envolée de jurons s’immisçant entre les minces bois de sa roulotte, le rythme lancinant des grands roues arrêta subitement sa berçante mélopée….
Brusque arrêt, et une inclinaison improbable….. du plancher. Cela faisait peut être un bout temps que de sa couche elle avait déjà chuté, mais Bacchus veillant à l’indolore du fait, c’est juste quand la teigneuse ouvrit un œil aussi moribond que vitreux qu’elle réalisa qu’à même le sol elle cuvait….

Pestant contre la pluie, la terre et ses boueuses ornières, elle enfila rageusement en ses bottes des pieds qui décidément la démangeaient de climats plus clément, ou juste manquant d’un bon bain, certes, mais bon, passons, car c’est une tête aussi cuivrée qu’hirsute qui pointa alors son nez à la porte, narines à l’affût comme louve humant l’air…
Tudieu…ces collines, ce parfum…..l’Périgord...
C’est qu’elle a le nez sensible la gueuse surtout quand en ces terres se traînaient les effluves du plus fourbe des borgnes nobliaux qu’elle n’ai jamais croisé …. Que ça lui en relança illico une vielle douleur à l’épaule même….
Ça datait cette histoire, plus loin que le moment où elle avait quitté la bourgogne et les épousailles de son Seigneur pour rejoindre la nomade famille qui elle faisait alors route vers le nord …. Ça datait certes mais la teigne est une bestiole maladivement rancunière…. Et éventrer ce Mirandole au hasard de cette route, la seule idée arriva à lui coller un sourire… carnassier certes mais ses libes avares de l’exercice, cela méritait d’être noté…
D’autant que, depuis, à part un traître de brigand qui l’avait détroussé sans même la bonne idée d’essayer de la trousser, son Messer* s’ennuyait à en menacer d’en rouiller… Pourtant chaque jour la pierre puis la lanière de cuir huilée venait le caresser en attendant…. attendant….

Sa terre promise à elle c’était la cité des saules, cette Guyenne enfin si proche, dont elle ne savait même pas encore si elle la reverrait, même un jour, un seul…..
Son promis ? Diantre si la famille n’était pas avare en épousailles, à s’y perdre dans son carnet rose, le multiple n’effrayant pas leurs amours, elle, de ce prime mari quand elle n’était qu’une gosse, que le cornu ait son âme, il ne lui restait que la farouche envie d’émasculer le moindre prétendant quand un œil lubrique et luisant s’attardait de trop sur sa gorge devenue diaboliquement généreuse…. Un et un seul avait le droit de la flatter, de la mater, de la vanter en ne la voyant que rosir comme vierge troublée….
Mais la massive silhouette, les éclats de fer de son armure mêlées aux caresses de ses gris d’automnes... cela faisant tant, tant de temps lui aussi qu’elle ne l'avait croisé….

Il n'en restait pas moins qu' à entendre chaque nuit des roulottes voisines s’échapper moults râles et autres soupirs, son dernier abandon remontant lui a des années maintenant, une idée aussi farfelue que tenace était née, s’était ancrée chez cette roussette faite ours mal léché…..
Elle se marierait oui, mais alors avec un cousin, que ça reste en famille, et vu que des hommes elle n’aimait que les grands, les costaud, balafrés ou autres maniant aussi bien braquemart* qu'épée, ceux jurant, pestant, graveleux au moins autant qu’elle, qu’elle se méfait des doux, des poètes enjôleurs trouvant fourbe leurs armes, et bien un Nepola était tout indiqué….
La demande fut faite sans autre décorum ou autre fioriture qu’un « je veux »…. Sa fierté mise soudain à mal par des mâles chipotant, refusant cette pourtant « traditionnelle » union, vexée, piquée, le spectre de devenir aussi vielle fille que sa plus douce gnole dont elle veillait le fut comme mère son enfant, en combat singulier elle n’avait rien trouvé de mieux que de défier l’un d’eux…. qu’il gagne et ses litres de précieuse vielle prune seront à eux, qu’elle gagne et qu’importe avec lequel des Nepola mais elle serait mariée….

Dehors Lorca, Pizeto tout comme elle, arrivait enfin à sortir les grands roues de la boue, ce qui donna un tel à coup à la roulotte qu’elle faillit chuter du haut des marches….
Et le Prélude de lancer, de l’air goguenard d’un qui chaque nuit a droit à celle de noces..

" Ta cargaison est trop lourde, c'pour ça qu'tu t'embourbes à chaque fois ! "

‘Spèce d’grippeminaud ! t’me traites de vache grasse ou quoi ? j’suis pô grosse !
Puis marmonnant le minoi revêche
Du moins pas encore ! la faute aux Nepola !

Et sautant à terre, leste comme chat, cette fois parfaitement réveillée par cette ablutions de saines invectives, son regard embrassa le reste de la caravane

Sont où d’ailleurs ?

Mains jointes au dessus d’elle, faisant tirer ses muscles, craquer quelques phalanges, manquant de faire exploser les lacets de sa chemise sous la ronde pression…

C’serait bonne occasion d’passer aux choses sérieuses…
J’me sens d’belle humeur c'matin, d’celle à leur faire manger la boue !




[hrp]Messer/braquemart : armes médiévales apparentées à des couteaux de grande taille[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Carne Pizeto

avatar

Messages : 1663
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Mar 4 Juin 2013 - 16:17

Carne le sévère, terreur des créatures lacustres, avoyer des tombeaux, patriarche fiérot dedans sa barbe poussiéreuse, saisit d'une poigne légère le rebord du siège de la roulotte encore en marche, bascule et se laisse couler à terre avec nonchalance.
...

- Et... merde....
...

Carne le sévère, sifflant dedans sa barbe, secoue sa botte et la décrotte avec application à l'aide un petit bâton. C'est moins stylé, mais une entrée en vaut une autre.
Comme la place est courte, aujourd'hui, la caravane s'est garée en "W" ... Ça va être coton pour repartir à l'aube... surtout si les conducteurs n'ont pas fini la cuvée.
...Graisse pour l'essieu de la douze, avoine pour la semaine, frais de bouche, taxes d'hostellerie, usure forfaitaire des semelles et des fers des bêtes, les chiffres et les mesures, virevoltent sous le chapeau comptable du caravanier fumasse tandis que la cousinade improbable se répand en beuglant comme charretier ivre,dans les venelles de Périgueux pour vaquer à mille affaires fantasques.


- Bon! Allez hop! Au boulot!

Et d'une démarche rendue irrégulière par un trainement de pied résiduel, Carne s'éloigne vers le quartier des tavernes, à la recherche de cousins perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Bilboquet Népola

avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 24/09/2012

MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    Mar 4 Juin 2013 - 18:58

La roulotte Népola était une grande roulotte en dur, toujours à l'arrière à cause de l'odeur de viande qui s'en échappait. Sa couleur ? bof, elle était indéfinissable tirant sur le brun, couleur sang mal séché...
La spécialité des Népola c'était la viande sous toutes ses formes.
Laboule était en train de plumer quelques poules trouvées au hasard du chemin lorsque brutalement la chariote s'arrêta. il balança le volatile tout juste subtilisé dans un coin au cas ou la maréchaussée locale soit cause du trouble.
Ta cargaison est trop lourde entendit il

Ah c'est rien c'est cousine errance qui est réveillé et manifestement pas encore à jeun se dit il

Il jeta un oeil par un trou judicieusement caché dans le coté de la roulotte afin de visualiser les alentours et de juger de la situation.
Ce qu'il vit le rassura, lorca venait juste de dé-embourber, errance titubait d'un air joyeux, Carne essuyait sa botte gauche
Faudra pas le prendre au dés le Carne ce soir va être chanceux se dit il

Il se remis au plumage, ce soir il tacherait de trouver un cochon bien gars afin d'améliorer l'ordinaire volaille
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Terre Promise    

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Terre Promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goblin's
» Le Béarn, la Terre Promise !
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Nouveau spot? [Xp panda terre, eau, et air]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nomades :: La Caravane passe [accès à tous] :: [RP] Recueil des petites histoires de la famille cyclopède.-
Sauter vers: